Difficultés de recrutement en France : comment les surmonter ?

dernière mise à jour:
31/5/2024
6/6/2024
9
minutes à lire
Justine Uribe
Johanna Dumas
Tellent
Article sur les difficultés de recrutement en France
Table des matières

Le marché de l’emploi évolue en permanence ainsi que les exigences des candidats. Les chiffres du chômage publiés par l’INSEE au premier trimestre 2024 ont révélé que le taux de chômage est à son plus bas niveau depuis 1982. Ce chiffre a de quoi réjouir… Sauf peut-être pour les entreprises qui ont du mal à trouver la perle rare. En effet, les difficultés de recrutement restent très élevées au premier trimestre 2024 avec plus de 535 000 emplois vacants, d’après la Dares. En parallèle, 60 % des entreprises envisagent cette année des difficultés de recrutement d’après l’enquête annuelle des besoins de main-d’œuvre 2024 réalisée par France travail.

En plus de la pénurie de talents, de nouveaux défis se posent aux entreprises comme la quête de sens au travail et l’évolution rapide des technologies. Elles doivent revoir leur stratégie de recrutement pour à la fois soigner leur attractivité et améliorer leur taux de rétention.

Alors, à quoi ressemble réellement le marché du travail en France ? Quelles sont les difficultés de recrutement ? Et surtout, que faire pour les surmonter ? Recruitee by Tellent a mené l’enquête pour vous apporter des réponses concrètes à ces questions.

État des lieux du recrutement

Les secteurs les plus touchés par les tensions de recrutement

D’après une étude de la Dares portant sur la situation du marché du travail en 2024, les secteurs les plus touchés par les difficultés de recrutement sont :

  • La construction : 75 % des entreprises rencontrent des tensions, un taux légèrement inférieur à celui relevé mi-2022.
  • L’industrie avec près de 53 % des entreprises qui se disent confrontées à des difficultés.
  • Le secteur tertiaire : 41 % des entreprises sont sujettes à des tensions de recrutement, mais certains secteurs comme l’hébergement et la restauration ont connu une baisse des difficultés de recrutement tandis que les autres activités de service ont connu une forte hausse de celles-ci, avec 75 % des entreprises touchées.

De plus, d’une région à l’autre, les difficultés ne sont pas les mêmes. D’ici 2030, plusieurs régions y seront sujettes, d’après une étude prospective de la Dares en collaboration avec France Stratégie.

Ce sont principalement la Bretagne, avec 42 % de l’emploi en tension croissante suivi des Pays de la Loire (36 %) et la Nouvelle-Aquitaine (33 %).

Les régions côtières de l’ouest et du sud de la France devraient également connaître de gros déficits de main-d’œuvre. À l’inverse, l’Île-de-France affichera la plus faible part d’emploi en tension croissante (11 %), en raison d’une démographie plus jeune avec plus de débutants et moins de seniors.

Les enjeux derrière les difficultés de recrutement

Du côté des entreprises

L’enjeu se situe avant tout du côté de la nécessité d’adapter leur stratégie de recrutement et leurs offres d’emploi pour attirer les meilleurs profils. De plus, elles doivent revoir leur niveau d’exigence de formations et les compétences des futures recrues pour répondre à leur besoin.

En outre, les tensions de recrutement peuvent également avoir un effet sur la satisfaction et la rétention des salariés en poste. En effet, si les postes vacants ne sont pas pourvus, le personnel se retrouve surchargé de travail et donc se sent démotivé.

D’un point de vue macroéconomique

Les difficultés de recrutement peuvent avoir un impact sur la croissance économique, car si les organisations ne parviennent pas à recruter le personnel nécessaire, elles ne pourront pas se développer ou réaliser leurs objectifs.

7 difficultés de recrutement et leurs solutions

Comme nous venons de le voir, les entreprises peinent à embaucher de nouveaux collaborateurs. Mais concrètement, quelles sont les difficultés de recrutement rencontrées ? Et comment faire pour les surmonter ? Nous vous dévoilons 7 facteurs qui expliquent les tensions de recrutement et des solutions pratiques à mettre en place.

1- Le manque de candidats qualifiés

Le niveau bas de candidats qualifiés pose plusieurs problèmes. Il entraîne une forte demande de la part des entreprises, créant une concurrence accrue entre les recruteurs. En conséquence, il y a une inadéquation entre les candidatures reçues et le profil recherché.

Les secteurs les plus touchés par cette pénurie sont le bâtiment et les travaux publics, la santé et l’aide à la personne, le transport, la logistique et le numérique.

Solutions

  • Miser sur les soft skills : plutôt que de se concentrer uniquement sur les compétences techniques d’un candidat, les entreprises peuvent chercher à embaucher des personnes qui démontrent des qualités comme la flexibilité, la curiosité, l’agilité, la résolution de problèmes et la capacité à travailler en équipe. Ces compétences transversales sont souvent plus difficiles à enseigner que les compétences techniques. Elles sont néanmoins très importantes, car elles peuvent aider un employé à s’adapter aux changements et à évoluer dans son rôle au fil du temps.
  • Former des profils moins qualifiés : une autre solution consiste à embaucher des candidats qui n’ont pas encore toutes les compétences requises pour le poste, mais qui ont un fort potentiel d’apprentissage. Ces nouveaux talents peuvent ensuite être formés au quotidien à travers l’upskilling ou par le biais de programmes de formation internes. Cela peut être un moyen efficace de créer une main-d’œuvre qualifiée à partir de zéro.
  • Proposer un programme de cooptation : Qui de mieux que vos salariés actuels pour vous aider dans l’embauche de nouveaux collaborateurs ? Grâce à un programme de cooptation, les salariés proposent des recommandations de candidats qui correspondent au profil recherché par l’entreprise. Après tout, ils sont bien placés pour parler des coulisses de votre organisation, de l’ambiance de travail et de tout autre sujet important pour un candidat potentiel. Il serait dommage de ne pas bénéficier du réseau de vos collaborateurs pour booster vos effectifs !

2️- La concurrence accrue entre les entreprises

La concurrence accrue entre les entreprises pose plusieurs problèmes. D’une part, elle peut entraîner une pénurie de talents qualifiés dans certains secteurs, ce qui peut freiner la croissance et l’innovation.
D’autre part, elle peut également conduire à une augmentation des salaires, ce qui peut être difficile à gérer pour les petites structures ou les startups. Les secteurs les plus touchés par ces tensions sont ceux qui nécessitent des compétences spécifiques et rares. C’est le cas des industries de la technologie de l’information, de l’ingénierie et de la santé.

Solutions

  • Investir dans la formation en interne : les entreprises peuvent proposer des formations sur le lieu de travail pour améliorer les compétences de leurs employés actuels. Par exemple, si votre entreprise manque de collaborateurs avec des compétences en analyse de données, elle peut organiser des ateliers ou des formations pour enseigner ces compétences à ses employés.
  • Collaborer avec des écoles ou des universités : les entreprises peuvent travailler en partenariat avec des universités ou des établissements spécialisés pour développer des programmes de formation qui correspondent spécifiquement à leurs besoins. Par exemple, une entreprise évoluant dans le domaine de l’électricité pourrait collaborer avec un centre de formation pour apprenti. Cela lui permettra d’élaborer conjointement un programme de formation qui répond à ses besoins précis en échange de l’accueil des élèves dans son entreprise.
  • Adopter des stratégies de recrutement plus diversifiées : plutôt que de se limiter à recruter localement, les sociétés peuvent élargir leur recherche à l’international pour attirer des talents de différents horizons. De plus, elles peuvent également envisager de faire appel à des freelances ou des consultants pour combler les lacunes en matière de compétences.

3️- Un processus de recrutement chronophage

La durée du processus de recrutement figure parmi les indicateurs clés d’une bonne gestion RH. Et pour cause, pour obtenir un nouveau poste, les candidats doivent bien souvent se montrer patients ! 

En 2022, ce délai était de 12 semaines pour l’embauche d’un cadre d’après l’APEC. Un délai de 20 à 25 jours est un bon délai à atteindre entre le moment où l’annonce est publiée et le choix du bon candidat. Plus qu’une convenance, réduire la durée de votre processus de recrutement est un véritable atout sur la performance de votre organisation.

Solution

  • Utiliser un logiciel de recrutement : un ATS est l’outil parfait qui facilite le quotidien des recruteurs et permet d’automatiser certaines tâches chronophages et récurrentes.
Pipeline de recruitee qui aide à palier les difficultés de recrutement

Voici quelques-uns de ses avantages :

  • Une communication plus efficace avec les candidats.
  • Une meilleure évaluation des candidatures, notamment dans le cadre d’un recrutement collaboratif.
  • L'automatisation du processus de recrutement qui peut rendre le processus de recrutement moins chronophage en simplifiant et en accélérant plusieurs étapes comme :
    • Le tri automatique des CV : Des outils comme le parsing de CV ou le matching peuvent être utilisés pour trier automatiquement les candidatures en fonction de critères spécifiques, ce qui permet de gagner du temps en évitant le tri manuel des CV.
    • L’automatisation des entretiens : Des outils comme les agendas en libre-service permettent aux postulants de choisir eux-mêmes un créneau pour un entretien, ce qui évite de passer du temps à coordonner les disponibilités. De plus, les entretiens vidéo en différé peuvent également aider à gagner du temps, en particulier lors de recrutements en volume.
    • La communication automatisée avec les candidats : Des messages automatiques peuvent être envoyés aux candidats à différentes étapes du processus pour les tenir informés de l’avancement de leur candidature.
  • Une gestion facilitée du processus de recrutement dans sa globalité, de la diffusion de l’annonce d’emploi, à l’onboarding de la nouvelle recrue.

Pour Shawn Plummer, PDG de The Annuity Expert, un site de comparaison d’assurances américain, l’approche manuelle du recrutement constituait un goulot d’étranglement important, entravant leur capacité à évoluer efficacement sur le marché dynamique de la finance. “Le passage à des processus automatisés pour des tâches telles que le filtrage des CV et la planification des entretiens a non seulement accéléré notre cycle de recrutement, mais aussi amélioré la qualité des candidats. C’est un changement qui a fondamentalement soutenu notre croissance stratégique et notre réactivité sur le marché.”

4️- Une marque employeur invisible ou faible

L’absence d’une marque employeur forte peut poser de nombreux défis en matière de recrutement, surtout pour les petites structures et les startups. Les candidats se renseignent avant d’intégrer une entreprise, tout comme les recruteurs “googlisent” parfois les postulants. C’est pourquoi il est important de devenir maître de l’image de marque de son entreprise en travaillant l’aspect communication et marketing RH. En effet, une marque employeur faible ou inexistante peut rendre une entreprise moins attrayante pour les talents potentiels. Cela peut aussi entraîner des difficultés à attirer et à retenir les meilleurs candidats. Par conséquent, l’entreprise peut plus facilement être confrontée à une pénurie de compétences qui affecterait alors la productivité et les performances globales.

Solutions

  • Travailler sa marque employeur peut aider à résoudre la question de l’attractivité de l’entreprise en améliorant la perception qu’en ont les potentiels candidats.
  • Une marque employeur forte met en avant les valeurs, la culture et les avantages uniques de l’entreprise, ce qui la rend plus attrayante pour les talents. Elle donne une image positive de l’entreprise, ce qui peut attirer des candidats de qualité.
  • Cela peut également favoriser la rétention des employés, car ils peuvent se sentir plus alignés avec les valeurs et la mission de l’entreprise. Enfin, une bonne marque employeur peut améliorer la réputation de l’entreprise, ce qui peut élargir le vivier de candidats potentiels et faciliter le recrutement.

5️- Des conditions de travail peu attractives

Les conditions de travail impactent significativement l’attractivité de certains emplois. En 2019, 71 % des employeurs du secteur privé ont signalé des difficultés à recruter, et parmi ces employeurs, 15 % ont attribué ces difficultés aux conditions de travail jugées difficiles​​. Les contraintes physiques (comme le port de charges lourdes, le bruit, et les températures extrêmes) et les contraintes temporelles (comme les horaires imprévisibles et le travail de nuit) sont particulièrement associées aux difficultés de recrutement. Par exemple, les employeurs dont les salariés sont exposés à des situations de travail difficiles sont 85 % à rencontrer des problèmes de recrutement​​, d’après une étude de la DARES.

Solutions

Si la question de l’environnement de travail impacte sensiblement la réussite du recrutement, il existe des solutions pour y remédier :

  • Investir dans l’ergonomie des équipements de travail : des sièges adaptés, des outils anti-vibrations, et des équipements de levage peuvent grandement réduire les contraintes physiques subies par les employés. De plus, l’amélioration de la ventilation, de l’éclairage et de la température des lieux de travail peut rendre l’environnement de travail plus confortable et atténuer les contraintes du poste.
  • Proposer des horaires de travail flexibles : Depuis la crise sanitaire, l’équilibre vie personnelle et vie professionnelle est devenu de plus en plus prégnant. Il s’est imposé comme un enjeu de santé mentale auquel de nombreux talents sont attentifs. Par exemple, en proposant des horaires adaptables ou la possibilité de télétravailler, les entreprises deviennent plus attractives. De plus, la planification des horaires à l’avance permet de réduire le stress lié à l’organisation de son temps personnel.

6️- L’inadéquation des compétences

L’inadéquation des compétences peut causer de nombreux problèmes dans le processus de recrutement. Elle peut conduire à un allongement des délais de recrutement, à une augmentation du taux de rotation du personnel, des effectifs et par la suite à une diminution de l’efficacité de l’entreprise.

Solutions

  • Revoir les exigences du poste : les entreprises peuvent revoir leurs exigences et ajuster les offres d’emploi pour mieux correspondre aux compétences disponibles sur le marché. Cela peut inclure la réduction des critères trop spécifiques ou la valorisation des compétences transférables. Par exemple, si un poste requiert des compétences en logiciels spécifiques, l’entreprise pourrait accepter des candidats ayant une expérience similaire avec d’autres logiciels et mettre en place une formation complémentaire.

7️- Une mauvaise sélection des candidatures

Lorsque l’on pense au recrutement, on imagine souvent une candidature composée d’un CV et d’une lettre de motivation. Mais dans un environnement où les soft skills prennent une importance croissante, les sociétés doivent repenser leur manière de sélectionner les candidats. Il s’agit de révéler le potentiel des collaborateurs, au-delà de leurs compétences techniques. Après tout, les professionnels les plus talentueux ne sont pas toujours ceux qui sont les plus qualifiés ou ceux qui ont le plus d’expérience. Mais comment évaluer les compétences de vos candidats ?

Solutions

  • Optimiser le formulaire de recrutement : pour faciliter la présélection des profils, évitez de demander une lettre de motivation. Cette dernière est souvent standardisée et ses règles d’écriture ne permettent pas d’évaluer les candidats de façon pertinente. Optez plutôt pour des questions ciblées en fonction de vos critères de recrutement. Ainsi, la présélection sera plus pertinente et basée sur des éléments similaires pour tous les candidats. La mise en place d’un processus automatisé de sélection des candidatures — comme un ATS par exemple — pourra vous aider. 

James Smith, fondateur du site Travel Lingual, nous partage son expérience : “Sans un système automatisé de suivi des candidatures, on risque de passer à côté de certaines informations essentielles ou de ne pas assurer le suivi d’une embauche potentielle. Cela peut se traduire par des occasions manquées et un processus de recrutement moins efficace. […] sans automatisation, il est plus difficile de garantir un processus de recrutement équitable et impartial.”

  • Proposer des mises en situation : les exercices de mise en situation, comme la méthode de recrutement par simulation (MRS) par exemple, sont un moyen efficace pour mettre en évidence les compétences techniques et comportementales. En plus de faciliter les recrutements massifs, elles apportent des informations tangibles et objectives sur les candidats. Un vrai atout pour les professionnels autodidactes ou au parcours dit “atypique”.

Conclusion


Alors que le taux de chômage poursuit sa baisse, les difficultés de recrutement continuent d’augmenter. Cette situation nécessite des solutions innovantes.

Les entreprises, peu importe leur secteur d’activité, doivent sortir des sentiers battus et adapter leurs stratégies RH pour attirer et retenir les talents. Face à la pénurie de compétences et au cadre de travail souvent peu attractif, la formation reste un levier essentiel. En parallèle, il faut aussi travailler à améliorer la marque employeur et à optimiser les processus d’embauche. Ce n’est qu’ainsi que les recruteurs peuvent surmonter ces tensions et dynamiser le marché de l’emploi. Le futur du recrutement se joue maintenant, et c'est pourquoi nous avons organisé un évènement dédié aux RH et aux professionnels du recrutement. TGTHR offre une opportunité unique d'explorer les sujets cruciaux du recrutement d'aujourd'hui et de repartir avec des conseils pratiques et des outils concrets pour renforcer vos stratégies de recrutement.

Recevez notre
newsletter

Obtenez des actualités, des ressources et des conseils exclusifs pour vous aider à mieux recruter.

Share on FacebookShare on TwitterShare on Linked In
Go to the top

Recrutez mieux, plus vite, ensemble !

Rapprochez vos équipes, boostez votre sourcing, automatisez votre recrutement et évaluez efficacement vos candidats.