5 causes de la perte de motivation au travail (et comment la retrouver)

dernière mise à jour:
9/2/2022
25/4/2022
minutes à lire
Pierre Vandenberghe
Recruitee
Hero image
Table des matières

Des salariés motivés au quotidien. C'est le souhait de nombreux chefs d'entreprise et managers. Mais en pratique, c'est plus compliqué qu'il n'y paraît.

La motivation ne provient pas seulement d'une simple volonté personnelle. De nombreux facteurs sont imbriqués dans ce concept. Si un salaire attrayant est essentiel, il motive rarement les employés sur le long terme.

Si vous avez essayé de mettre en place des mesures pour améliorer la motivation au travail sans succès, vous n’êtes pas seul. Des grandes entreprises aux start-up, en passant par les PME, toutes les organisations sont concernées.

Découvrez tout ce que vous devriez savoir sur la motivation au travail.

Qu'est-ce que la motivation au travail ?

Être motivé au travail, ce n'est pas seulement avoir envie de travailler.

La motivation au travail regroupe un ensemble de facteurs personnels, économiques, sociaux et environnementaux qui encouragent les salariés à réaliser leurs objectifs et à s'investir dans leurs missions professionnelles.

Il existe deux types de motivation au travail : 

  • La motivation intrinsèque : l’action est stimulée par l’intérêt que l’individu porte dans l'accomplissement d'une tâche, sans attente de récompense externe. Elle est souvent liée aux valeurs personnelles. Par exemple, un assistant commercial investi dans l'écologie peut trouver sa motivation dans un travail pour une marque de vêtements éthique.
  • La motivation extrinsèque : l'action est guidée par facteur extérieur, comme une récompense ou la reconnaissance du travail par un manager. Par exemple, une commerciale peut être motivée par son travail même si elle n'est pas passionnée par le produit qu'elle vend. Des commissions attrayantes peuvent l'aider à accomplir un projet personnel qui lui tient à cœur.

Bien entendu, les exemples donnés ne sont pas universels. Nous ne sommes pas tous égaux face à la motivation.

Certaines personnes ont besoin de nombreux facteurs extérieurs pour rester motivé. D'autres ne parviendront pas à l’être si l'entreprise pour laquelle ils travaillent ne partage pas les mêmes valeurs.

Pour une entreprise, la motivation des salariés est un vrai atout. Si elle est difficile à mesurer et à contrôler, elle est bénéfique pour la productivité, mais aussi pour la fidélisation des employés. C'est pourquoi il est important de comprendre les facteurs de motivation au travail.

Les facteurs de la motivation au travail

Nous l'avons vu, il n'est pas toujours facile d'identifier ce qui motive les salariés. Toutefois, il existe certaines sources de motivation que l'on trouve chez de nombreux professionnels, quel que soit l'âge, le secteur d'activité ou le niveau d'expérience. Regardons-les de plus près :

La reconnaissance au travail

Un salarié sur deux souffre d’un manque de reconnaissance au travail. Pourtant, c'est une source importante de motivation au travail.

Il s'agit de considérer chaque collaborateur comme une partie intégrante et essentielle de l'entreprise. La reconnaissance des employés passe entre autres par la valorisation du travail et de l'implication fournie dans les activités accomplies. Une bonne communication entre le salarié est le manager est essentielle pour stimuler la motivation.

Ce facteur est d'autant plus important lors du travail à distance, où les échanges sont généralement moins spontanés.

L'autonomie et la prise d'initiative

En tant que manager, déléguer des tâches montre que vous accordez de la confiance envers les capacités des membres de votre équipe. Le travail en autonomie et les possibilités de prise d'initiative et de participation aux décisions influencent positivement la motivation.

Selon la théorie de l'autodétermination de Deci et Ryan, l'autonomie est indispensable pour une motivation forte car choisir sa façon de travailler est une manière de développer sa motivation intrinsèque.

Le bien-être au travail

Le bien-être au travail a fait parler de lui ces dernières années. Et pour cause, il s'agit de l’un des facteurs les plus importants de la motivation au travail.

Vous aurez beau proposer un poste aux missions attrayantes et un salaire avantageux, si les conditions de travail sont mauvaises, il sera difficile de motiver vos salariés sur le long terme.

En plus de créer une atmosphère de travail agréable, il faut veiller à mettre en place des mesures de maintien de la santé physique et mentale. Et n'oublions pas le bien-être financier dans lequel les entreprises ont un rôle important à jouer.

Le sens au travail

Beaucoup de salariés se posent aujourd'hui la question du sens de leur travail. Si ce concept est complexe et subjectif, c'est avant tout parce qu'il est personnel.

Chacun possède ses propres objectifs, aspirations et valeurs. Si elles concordent avec le poste occupé et l'entreprise, la motivation est stimulée.

Malgré la notion individuelle du sens au travail, l'entreprise peut agir pour mettre en valeur la contribution de ses membres. Cela est important lorsque l'on sait que près d’un Français sur cinq (18%) a le sentiment d’occuper un "bullshit job", autrement dit, un emploi inutile.

5 causes de la perte de motivation au travail

Cause n°1 : le management

Vous connaissez peut-être l'adage « les salariés ne quittent pas l’entreprise, ils fuient leur manager ». Il est parfaitement adapté à la motivation au travail !

Un bon management ne garantit pas une forte motivation, mais un mauvais management diminue à coup sûr la motivation. Que ce soit le micromanagement, le manque de communication, l'excès de décisions arbitraires ou l'absence de disponibilité, ces facteurs vont influencer négativement l'envie des salariés de s'investir dans l'entreprise.

Le management est la base de la motivation de vos collaborateurs !

Cause n° 2 : le manque d'opportunités d’évolution

Vous avez recruté Magali sur le poste de commerciale. Après 5 ans dans ce rôle, votre salariée n'a pas évolué malgré un chiffre d'affaires excellent et une envie de progression. Il est probable que Magali soit démotivée par son travail.

La plupart des professionnels ont envie d'apprendre, de s'améliorer et de progresser. Selon une étude d'OpinionWay pour Microsoft France, 7 Français actifs sur 10 (72 %), considèrent que le travail contribue à leur bonheur personnel. Pourtant, les entreprises sont encore trop peu nombreuses à proposer des opportunités en interne.

Le manque de possibilité d’évolution et de développement des compétences conduit certains salariés à perdre leur motivation et à terme, à quitter l’entreprise.

Cause n° 3 : la rémunération

Une bonne rémunération n'est pas suffisante pour motiver les salariés. Mais elle y contribue fortement.

La rémunération reste le principal facteur de motivation des professionnels. En effet, il est difficile de trouver de l'intérêt à s'investir dans une entreprise si l'on n’est pas payé à sa juste valeur.

Offrir une rémunération juste et attrayante est un moyen de reconnaître le travail de vos collaborateurs.

Cause n° 4 : le manque d'adhésion aux valeurs de l'entreprise

Dans la vie professionnelle comme dans la vie personnelle, les relations fonctionnent mieux lorsque l'on regarde dans la même direction.

Si les valeurs promues par l'entreprise ne correspondent pas (même partiellement) à celle de vos collaborateurs, il va être difficile de maintenir la motivation.

L'entreprise a alors tout intérêt à communiquer ouvertement sur sa culture d'entreprise et sa raison d'être et à prendre en compte ses éléments dans la sélection des nouvelles recrues.

Cause n° 5 : une charge de travail inadéquate

Il est important de considérer les attentes et les demandes qui reposent sur vos collaborateurs. Une lourde charge de travail peut rapidement créer du stress, de l'anxiété, une perte de motivation ... Pouvant parfois aller jusqu'au burn-out.

Mais l'inverse est également possible. S'ennuyer au travail n'est pas rare, au contraire. L'ennui au travail concernerait 9 Français sur 10. Des tâches peu diversifiées ou le manque de tâches à accomplir amènent les salariés à se désintéresser de leur travail.

Comment évaluer la motivation au travail ?

La motivation étant propre à chacun, il est difficile de la mesurer. Toutefois, certains outils et indicateurs peuvent vous aider à voir un aperçu de la situation dans votre entreprise. Voyons lesquels.

Réaliser une enquête de satisfaction

Pour savoir ce qui motive vos salariés, la meilleure solution est de leur demander ! Les enquêtes de satisfaction sont un bon moyen de collecter des informations précieuses sur les besoins et les attentes de vos collaborateurs. Chacun peut apporter son point de vue et proposer des idées pour favoriser la motivation.

Pour des réponses honnêtes et pertinentes, préférez les formulaires anonymes. Les données recueillies vous aideront à y voir plus clair sur votre champ d'action au sujet de la motivation au travail. Pour une analyse encore plus judicieuse, renouvelez ce processus sur une période prédéfinie, tous les 6 mois par exemple.

Suivre le taux d'absentéisme et de retards

Des retards et absences nombreux sont souvent le signe d'un dysfonctionnement dans l'organisation. Ils peuvent révéler un manque de flexibilité du travail, un conflit ou un malaise, ce qui entraîne indirectement une baisse de la motivation.

Vous l'avez compris, outre le taux d'absentéisme et de retards, il est important d'analyser les causes.

Prendre le temps d’identifier ces tendances et échanger avec les salariés concernés est utile pour résoudre la situation avant qu'elle ne devienne incontrôlable.

Analyser les causes de départ des salariés

Décortiquer les causes de départs volontaires est un bon indicateur de la motivation des collaborateurs.

Même si cela semble difficile à faire, il est conseillé d'échanger avec chaque collaborateur quittant la société afin de comprendre sa décision.

Si les réponses ne sont pas toujours faciles à entendre, elles sont nécessaires pour améliorer les conditions de travail, et indirectement, la motivation.

Comment retrouver la motivation au travail ?

Maintenant que vous avez une vue d'ensemble sur la motivation de vos collaborateurs, il est temps de mettre en place des actions pour améliorer l’implication dans l’entreprise.

Inspirez-vous de ces conseils :

Offrez un cadre de travail stimulant

Pour maintenir la motivation de vos salariés au quotidien, il est important de mettre en place un cadre de travail stimulant. Si vous ne savez pas par où commencer, suivez ces 4 bonnes pratiques :

  1. Fixez des objectifs. Ils doivent être définis en cohérence avec la stratégie de l'entreprise et les capacités des collaborateurs. Ces derniers pourront ainsi observer les fruits de leur travail.
  2. Donnez des responsabilités. Qui a envie de travailler avec un manager à l'affût des moindres faits et gestes ? Déléguer des tâches c'est faire confiance aux compétences de vos salariés. Et travailler pour un employeur qui compte sur nous, c'est motivant !
  3. Valorisez le travail et l'implication. Il n'y a pas besoin d'attendre une grande réussite pour féliciter vos salariés. L'un de vos salariés a vécu un échec malgré son investissement important dans le projet ? Notez ses efforts et encouragez-le !
  4. Mettez en place un plan de développement des compétences. En proposant des formations, du coaching et des accompagnements, vous augmentez la motivation de vos collaborateurs tout en maintenant un avantage compétitif.

Mettez en place de bonnes conditions de travail

Prévenir les risques du travail sur la santé physique et mentale doit être une priorité si vous souhaitez agir sur la motivation de vos salariés.

Télétravail, droit à la déconnexion, activités d'équipe ou encore, matériel ergonomique, les options sont nombreuses. Découvrez notre article sur la qualité de vie au travail.

Mais les bonnes conditions de travail passent aussi par une bonne rémunération. Il est difficile d'attendre une forte motivation de vos salariés s'ils rencontrent des difficultés à boucler les fins de mois ! En plus d'un salaire juste et avantageux, pensez à offrir des avantages qui facilitent le quotidien de vos salariés. Par exemple, une crèche d'entreprise ou des services de conciergerie.

Communiquez avec vos salariés

Une communication interne efficace est incontournable pour booster la motivation des salariés !

Pour qu'ils aient envie de s'impliquer dans l'entreprise, il faut qu'ils soient informés des finalités financières, sociétales, humanitaires ou encore, culturelles de l'entreprise. Pensez à diffuser régulièrement des actualités de l'entreprise et des informations sur l'avancée des projets via un réseau interne ou une newsletter par exemple.

Entre collaborateurs et managers aussi, la communication est clé. Il ne s'agit pas de communiquer uniquement lorsqu'il y a un problème. Des échanges réguliers permettent aux collaborateurs de s’exprimer librement et à l'équipe managériale de déceler des difficultés ou des conflits avant qu'ils ne deviennent problématiques. Mais les moments d'échange sont également une opportunité pour encourager ou féliciter, c'est la fameuse reconnaissance des salariés !

Découvrez notre article : Comment donner un feedback constructif à vos collaborateurs ?

Encouragez les projets d'intrapreneuriat

Les professionnels ont des envies d'entrepreneuriat. Si bien que 1/4 de la Génération Z souhaite devenir son propre patron. Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas incompatible avec une activité salariale.

L'intrapreneuriat, autrement dit, l'entrepreneuriat au sein de l'entreprise, est un bon moyen de répondre aux attentes des professionnels. L'entreprise libère du temps pour permettre aux salariés de développer un projet qui les intéresse. Une aubaine pour apprendre de nouvelles compétences, mais aussi pour l'innovation !

Des organisations comme AirFrance ou le Groupe Accor sont pionnières dans cette approche.

Tenez vos paroles

Il y a quelques années, les start-up étaient prisées des jeunes diplômés. Si l'engouement ne s'est pas totalement éteint, il se tempère. Certaines jeunes pousses ont abusé de leur notoriété en faisant de fausses promesses à leurs nouvelles recrues. Et la déception a été forte.

Le mouvement BalanceTaStartup recueille des témoignages de professionnels victimes de management toxique et de conditions de travail discutables au sein de l'écosystème start-up. Si la marque employeur est un vrai atout pour le recrutement et la fidélisation des salariés, votre communication doit refléter la réalité.

Non seulement de belles (mais fausses) paroles démotivent vos salariés, mais cela pourrait vous porter préjudice à terme.

Au contraire, en adoptant une communication honnête et transparente, les potentielles recrues savent à quoi s'attendre. Vous ne les "trompez pas sur la marchandise" !

Maintenez une cohésion sociale

Si le travail à distance apporte de nombreux avantages, il peut mettre en péril les relations entre pairs. Par écrans interposés, il n'est pas toujours facile de maintenir des échanges informels.

Pourtant selon une étude, 36 % des sondés travaillent pour le lien social que le travail procure tandis que 26 % comptent sur l’entreprise pour développer des relations personnelles importantes.

Si le télétravail est partiel, profitez des périodes en entreprises pour faire un brainstorming sur votre prochain projet ou organisez un déjeuner d'équipe.

Lisez notre article : Team Building - 15 activités originales en présentiel et en virtuel

Vous connaissez maintenant les meilleurs conseils pour améliorer la motivation au travail. À vous de jouer !

Recevez notre newsletter
Obtenez des actualités, des ressources et des conseils exclusifs pour vous aider à mieux recruter.
Merci! Votre demande a été reçue!
Une erreur s'est produite lors de l'envoi du formulaire.
Share on FacebookShare on TwitterShare on Linked In
Go to the top

Recrutez mieux, plus vite, ensemble !

Rapprochez vos équipes, boostez votre sourcing, automatisez votre recrutement et évaluez efficacement vos candidats.