Recrutement en start-up : challenges et solutions

dernière mise à jour:
30/7/2021
9/11/2021
minutes à lire
Pierre Vandenberghe
Recruitee
Le recrutement en start-up|Article sur le recrutement en start-up|
Table des matières

Elles font souvent la une de l'actualité économique. Les start-up, aussi appelées jeunes pousses, sont de plus en plus nombreuses. On les retrouve dans tous les secteurs d'activité, ou presque.

Ces entreprises pas comme les autres ont un fort potentiel de développement. Elles sont donc amenées à recruter de nombreux collaborateurs.

Pourtant, il n'est pas toujours facile de recruter dans cet environnement de travail si particulier.

Découvrez les principaux challenges du recrutement en start-up et surtout, les solutions pour les surmonter. Mais avant, faisons le point sur la situation des jeunes pousses dans l'Hexagone.

Un état des lieux du paysage start-up en France

Lorsque l'on parle de start-up en France, on fait référence à la French Tech. C'est ainsi que l'on appelle l'ensemble des acteurs de l’écosystème des start-up françaises en France ou à l’étranger.

Et nous en entendons parler si fréquemment, c'est parce que la French Tech ne cesse de grandir.

En 2020, la France ne compte pas moins de 10 000 start-up selon KPMG Pulse. Et ce chiffre ne cesse de grimper. Chaque année, de nouvelles start-up sont créées pour répondre aux problématiques modernes de l'urbanisme, l'alimentation, l'écologie, l'immobilier, et plus encore.

Ainsi, toutes ces jeunes pousses doivent recruter de nouveaux collaborateurs. Mais de nombreux défis les attendent.

Les défis du recrutement en start-up

Challenge n° 1 : la place du recrutement dans votre planning

Créer une start-up, c'est véritablement devenir multitâche ! Vous croulez probablement sous votre to-do list qui vous rappelle que vous devez peaufiner votre pitch pour présenter votre jeune pousse à des investisseurs potentiels, trouver des partenaires pour bâtir une relation durable, surveiller votre flux de trésorerie ... et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Pour que votre start-up survive et se développe, elle doit recruter des collaborateurs pour l'accompagner dans cette aventure. Encore faudrait-il trouver le temps pour le faire !

Solution n° 1 : tirez profit des outils de recrutement

À l'ère de la technologie et du digital, l'innovation s'invite dans les pratiques de recrutement. En quelques clics, vous avez accès au profil de plusieurs dizaines, voire centaines de collaborateurs potentiels. Et la technologie vous accompagne tout au long du processus de recrutement, du sourcing de candidats à l'onboarding.

Vous ciblez les compétences qu'il vous faut, vous gagnez du temps sur les entretiens de recrutement et vous prenez des décisions collaboratives. Durant chaque étape, les outils digitaux du recrutement facilitent votre travail, pour une embauche réussie.

Par exemple, Recruitee automatise vos processus pour vous permettre d'atteindre vos objectifs de recrutement.

Solution n° 2 : faites appel à une agence de recrutement

Vous avez très peu de temps à consacrer au recrutement ? Vous devriez peut-être envisager de faire appel à une agence spécialisée dans le recrutement.

Les experts trouveront pour vous les meilleurs profils adaptés à vos besoins spécifiques. Publication des annonces d’emploi sur les job boards et les réseaux sociaux, sourcing de candidats, pré-qualification, vous ne recevrez que des candidatures pertinentes. Vous n'aurez plus qu'à les rencontrer et faire votre choix !

C'est une bonne solution si votre budget de recrutement est conséquent.

Challenge n° 2 : le développement d'une marque employeur naissante

Lorsqu'un professionnel envisage une nouvelle opportunité d'emploi, il ne se préoccupe pas que du poste. L'entreprise, son activité, ses valeurs et ses missions ont aussi de l'importance. Ainsi, ils ont besoin de s'identifier à la marque employeur.

Par exemple, il est peu probable qu'une personne qui souhaite développer de nouveaux projets souhaite travailler dans une entreprise ou les possibilités d'intrapreneuriat sont inexistantes.

Alors, pour attirer des candidats sensibles à la raison d'être de votre start-up, il faut leur faire savoir qui vous êtes !

Mais créer et développer une marque employeur peut être intimidant.

Solution : mettez en place des actions concrètes autour de votre singularité

Avant toute chose, réfléchissez à un plan d'action sur le court, moyen et long terme. Quels sont vos objectifs ? Comment souhaitez-vous que les candidats potentiels vous perçoivent ? Qu'est-ce qui fait votre singularité en tant qu'employeur ? Quelle est la culture que vous voulez créer dans votre environnement de travail ?

Une fois que vous aurez mis vos idées à plat, il est temps de décider des actions à mettre en place pour rendre votre start-up attrayante auprès des candidats potentiels.

Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Créez un site carrière. Faites une présentation claire, authentique et valorisante de l'ambiance de travail dans votre start-up. Utilisez des médias comme la photo ou la vidéo pour illustrer le contenu. Et surtout, veillez à soigner l'expérience utilisateur. Les informations RH doivent être faciles à trouver, que ce soit sur ordinateur ou sur smartphone. Mettez-vous à la place d'un candidat, quelles informations aimeriez-vous trouver avant de proposer votre candidature ?
  • Soyez actifs sur les réseaux sociaux. Il est indispensable de travailler votre présence sur les réseaux sociaux pour vous faire connaître. Sur LinkedIn bien sûr, mais aussi sur Facebook, Tik-Tok ou Instagram selon l'activité de votre entreprise, communiquez sur les valeurs, la mission et la culture de votre start-up. Partagez du contenu sur vos ambitions RH et QVT, ainsi que des actualités sur votre secteur d'activité. Et surtout, interagissez avec les professionnels. Commentez les publications et exprimez votre personnalité.
  • Faites-vous accompagner par un expert. Les conseils d'une agence spécialisée en branding de marque employeur peuvent être utiles pour mettre votre start-up sur les rails de la réussite !

Challenge n° 3 : la visibilité de votre expertise

Lorsque l'on démarre d'une entreprise, il faut faire ses preuves et asseoir sa crédibilité. C'est essentiel pour gagner la confiance de vos futurs collaborateurs.

Mais lorsque l'on a un nombre limité de clients et de collaborateurs, cela peut être un véritable casse-tête !

Solution n° 1 : montrez votre start-up

Pour créer un leadership dans votre secteur, vous pouvez participer à des événements et des conférences. Oui, c'est vrai, cela prend du temps. Néanmoins, les répercussions peuvent être très positives. Pourquoi ne pas faire une proposition d’intervention dans un événement en présentiel ou en ligne ? Parler de votre passion et de votre expertise est très efficace pour vous positionner sur le marché en tant qu'expert. C'est une excellente occasion de communiquer l'identité et l'objectif de votre start-up ! Cela vous aidera à gagner en crédibilité et à attirer des recrues potentielles.

Solution n° 2 : faites intervenir l'entourage de la start-up

Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des témoignages. Demandez à vos associés et partenaires de dire quelques mots sur votre start-up. Vous pourrez ensuite utiliser ces paroles positives sur votre site web et sur les réseaux sociaux. Un bon moyen de donner envie à des professionnels ambitieux de rejoindre vos équipes !

Challenge n° 4 : le manque de budget de recrutement

Recruter de nouveaux collaborateurs peut être très coûteux. Le coût de recrutement ne se limite pas à la publication d'annonces d'emploi et au salaire de la future recrue.

En tant que CEO de start-up, vous surveillez sûrement de près vos flux de trésorerie de près. Si l'on parle souvent des start-up qui réussissent à lever des fonds, un grand nombre d'entre elles doivent veiller à maintenir leurs frais de recrutement au minimum. Mais alors, comment parvenir à recruter les meilleurs candidats avec le minimum d'investissement financier ?

Solution : optez pour l'inbound recruiting

Comme son nom l'indique, l'inbound recruiting s'inspire de l'inbound marketing pour le recrutement de salariés. Il s'agit de faire venir les candidats à soi, plutôt que d'aller les chercher.

En identifiant les besoins de vos futurs collaborateurs, vous pouvez mettre en place des actions pour leur donner envie de s'intéresser à l'entreprise, voire de proposer leur candidature !

Parmi les outils principaux de l'inbound recruiting, on retrouve :

Challenge n° 5 : l'absence d'expérience dans le recrutement

Lorsque l'on s'engage dans l'aventure start-up, il faut être sur tous les fronts.

Et s'il y a une activité qui ne s'improvise pas, c'est bien celle du recrutement. Même si vous n'avez pas encore de processus RH formel, il est important de déterminer la manière dont vous allez embaucher de nouvelles recrues. Une erreur de casting pourrait vous coûter cher !

Solution n° 1 : embauchez un People Manager

Cela peut sembler contradictoire, mais une première option serait de déléguer l'activité de recrutement à une personne spécialiste dans le domaine. Que sa présence soit permanente ou temporaire, il faudra toutefois prendre le temps de l'embaucher ! Mais l'investissement que vous y consacrerez sera bénéfique pour votre start-up sur le long terme. Une option intéressante si vous prévoyez de nombreux recrutements.

Solution n° 2 : collaborez avec une agence de recrutement

Nous retrouvons une nouvelle fois les agences de recrutement. Il faut dire qu'elles apportent de nombreux avantages pour les CEO de start-up qui ont besoin de se développer et de recruter de nouveaux collaborateurs.

Généraliste ou spécialisée, vous avez l'embarra du choix !

Challenge n° 6 : le salaire des nouveaux collaborateurs

Pour convaincre un professionnel talentueux de rejoindre votre entreprise, il ne suffit pas de présenter un poste intéressant et une culture forte. Il faut également proposer un salaire attrayant.

Bien que l'on présente une image glamour et fun du travail en start-up, ce n'est pas de tout repos, même pour les salariés. L'investissement est conséquent.

Mais alors, comment déterminer le salaire à proposer aux futurs collaborateurs de votre start-up ?

Solution : prenez en compte la rémunération de manière globale

Si vous souhaitez attirer des candidats et leur donner envie de rester longtemps dans votre start-up, il faut bien entendu leur proposer un salaire avantageux. Pour déterminer le montant, prenez en compte le poste, le niveau d'expérience exigé, les compétences demandées, le secteur d'activité et votre budget. Il peut également être intéressant de regarder ce que proposent vos concurrents. Autrement dit, il y a de nombreux éléments à prendre en compte !

Mais en plus du salaire, il faut réfléchir aux avantages que vous pourriez proposer et qui impactent la rémunération. Par exemple : les possibilités de télétravail, prise en charge totale ou partielle des déjeuners, chèques cadeaux, etc.

Autre aspect important en start-up : offrir la possibilité d'acquérir des actions ou des stock-options.

Challenge n° 7 : la guerre des talents

Dans un monde qui évolue en permanence, l'une des plus grandes difficultés des jeunes pousses est de trouver des compétences précises. Il faut dire que la pénurie des compétences est réelle.

Entreprises à la pointe de l'innovation, les start-up ne peuvent se développer sans compétences adaptées. En pleine guerre des talents, comment trouver les compétences qu'il vous faut ?

Solution n° 1 : recrutez des profils atypiques pour votre secteur

Une façon de combler le déficit de compétences est de recruter en dehors de votre secteur. Il s'agit d'embaucher des professionnels un domaine annexe où il existe des compétences transférables.

Solution n° 2 : déléguez le sourcing et la présélection des profils à un spécialiste du recrutement

Là encore, travailler avec une agence de recrutement spécialisée peut être utile. Elle peut se charger de trouver des candidats grâce à sa base de données bien fournie et des techniques d'approche directe. Si votre budget de recrutement est conséquent et que vous recherchez des compétences très pointues, il peut être intéressant de faire appel à un chasseur de tête.

Solution n° 3 : construisez une CVthèque interne

Vous recrutez régulièrement des profils similaires ? Alors vous avez tout intérêt à créer un vivier de candidats ! Composé des profils intéressants pour l'entreprise, il vous permet de maintenir un contact avec les professionnels qui pourraient vous rejoindre dans un futur plus ou moins proche.

Un bon moyen de construire des relations durables et solides !

Solution n° 4 : recrutez en dehors des frontières

Pour trouver les compétences qu'il leur faut, certaines start-up n'hésitent pas à rechercher des candidats à l'échelle européenne, voire mondiale. Il faut dire que le multiculturalisme est un vrai atout dans un environnement où la compétitivité est très forte.

Découvrez tout ce que vous avez à savoir sur l'embauche d'un salarié européen.

Challenge n° 8 : l'évaluation des compétences des candidats

Un autre défi fréquent et sous-estimé en matière de recrutement en start-up est le manque d'expertise technique pour évaluer les compétences des candidats. Entreprises innovantes par définition, elles doivent souvent embaucher des développeurs web, des spécialistes datascience et d'autres profils techniques. Problème : sans formation ou expérience dans ce domaine, cela peut être difficile à comprendre.

Pas d'inquiétude, il est tout de même possible de trouver des collaborateurs, même avec un minimum de compétences techniques !

Solution n° 1 : demandez des recommandations

Quoi de plus rassurant que de recruter un candidat qui a déjà fait ses preuves ailleurs ? Ainsi, n'oubliez pas de demander de voir le portfolio qui illustre les compétences de votre candidat.

Solution n° 2 : proposez un test technique

Si les compétences comportementales sont relativement faciles à évaluer en entretien de recrutement, c'est plus difficile pour les compétences techniques. Heureusement, il existe des solutions obtenir un aperçu concret des aptitudes de vos candidats.

Par exemple, des solutions comme celles que proposent Codingame ou Welovedev vous permet d'évaluer les compétences des développeurs web sur un grand nombre de technologies.

Challenge n° 10 : l'intégration des nouvelles recrues

Recruter ne signifie pas uniquement trouver le candidat idéal. C'est aussi l'intégrer à votre start-up. Cette étape essentielle façonne sa prise de poste, sa future performance et votre relation de travail. De nombreuses raisons d'y accorder de l'attention !

Solution : anticipez l'onboarding

Il n'est pas toujours facile pour une nouvelle recrue d'arriver dans une nouvelle entreprise, surtout lorsque celle-ci est en plein développement. Ainsi, il faut s'assurer que votre collaborateur possède toutes les cartes en main pour s'intégrer dans l'entreprise et réussir.

Et il n’en faut pas attendre le jour J. Gardez contact régulièrement avec votre future recrue et communiquez de manière proactive sur le déroulement de son arrivée.

Veillez ensuite à faire un point régulièrement pour déceler des difficultés qui pourraient entraver la collaboration de travail.

Pour aller plus loin, découvrez : le guide de l'onboarding RH : définition, importance, checklist et idées

Challenge n° 11 : l'adaptation du recrutement à l'environnement start-up

Le recrutement en start-up diffère de celui d'une une grande entreprise. Il faut réussir à sortir des techniques traditionnelles d’évaluation et de sélection des candidats qui ne correspondent pas à la manière de fonctionner d'une jeune pousse.

Puisque chaque collaborateur influence la réussite d'une start-up, il serait dommage de passer à côté de profils à fort potentiel !

Solution n° 1 : évaluez les soft-skills

Dans un environnement de travail start-up, les compétences comportementales sont tout aussi importantes que les compétences techniques. Il faut savoir faire face aux périodes d'incertitudes et de stress. La motivation et l'engagement peuvent faire toute la différence !

Ainsi, ne négligez pas les soft-skills lors de la sélection des profils. Les tests de personnalité professionnels peuvent vous aider à les évaluer.

Solution n° 2 : tirez profit du digital

Le classique duo CV et lettre de motivation ne sont pas toujours pertinents au sein de l'écosystème start-up. Alors, utilisez plutôt le digital comme facteur d'interactivité dans votre processus de recrutement.

Pourquoi ne pas demander aux candidats de faire une présentation vidéo pour montrer leur motivation ? Ou organiser une battle de code pour recruter votre prochain développeur ?

Challenge n° 12 : le suivi du budget de recrutement

Qui dit start-up dit investissements. La levée de fonds est le Graal des start-up. C'est souvent ce qui va accélérer leur développement.

L'intervention d'investisseurs extérieurs a souvent une influence sur le recrutement. Ainsi, il est important de pouvoir évaluer le coût de votre campagne de recrutement. Il faut penser aux coûts directs (sourcing de candidats, salaire de la nouvelle recrue, rémunération de l’équipe de recrutement) et les coûts indirects (onboarding, matériel et outils de travail).

Si vous ne portez pas suffisamment attention à votre trésorerie, votre start-up prend le risque de se retrouver à court d’argent et son développement est mis à l'épreuve.

Pour une start-up, le recrutement de nouveaux collaborateurs est une opportunité pour se développer et atteindre ses objectifs. Si les défis sont nombreux, le digital est plein de ressources pour recruter efficacement et permettre aux jeunes pousses d’atteindre leurs objectifs.

Recevez notre newsletter
Obtenez des actualités, des ressources et des conseils exclusifs pour vous aider à mieux recruter.
Merci! Votre demande a été reçue!
Une erreur s'est produite lors de l'envoi du formulaire.
Share on FacebookShare on TwitterShare on Linked In
Go to the top

Recrutez mieux, plus vite, ensemble !

Rapprochez vos équipes, boostez votre sourcing, automatisez votre recrutement et évaluez efficacement vos candidats.